Fuentitech

Neurolutions, une société basée à Santa Cruz, Californie et à St. Louis, MO, a obtenu l’autorisation de novo de la FDA pour introduire son système de réadaptation pour AVC IpsiHand aux États-Unis. Il s’agit de la première approbation d’une technologie d’interface cerveau-ordinateur pour la réadaptation des patients victimes d’un AVC, et elle promet une récupération plus rapide et plus complète de la fonction de la main chez de nombreux patients.

Le système IpsiHand tire parti du côté indemne du cerveau pour déclencher l’ouverture et la fermeture d’un exosquelette robotique placé sur le bras affecté. Le patient porte un casque EEG de détection des ondes cérébrales qui interprète les signaux pertinents et les envoie à l’exosquelette. L’idée est basée sur le concept selon lequel «les neurones qui se déclenchent ensemble se connectent», selon Neurolutions, et comme le patient désire bouger la main, il le fait en fait. Ceci est effectué à plusieurs reprises au cours de plusieurs séances, qui ont lieu à la clinique ou indépendamment à la maison. Ce renforcement répétitif a montré dans les études cliniques qu’il améliorerait considérablement les résultats du traitement, y compris la rééducation musculaire et l’augmentation de l’amplitude des mouvements, chez les patients longtemps après (≥ 6 mois) leur diagnostic d’AVC.

Voici un peu plus sur la technologie, selon son fabricant:

IpsiHand est indiqué chez les patients de 18 ans et plus subissant une rééducation après un AVC pour faciliter la rééducation musculaire et pour maintenir ou augmenter l’amplitude des mouvements.

Tous les participants à une étude non aveugle de 40 patients sur 12 semaines ont démontré une amélioration de la fonction motrice avec le dispositif au cours de l’essai. Les événements indésirables rapportés comprenaient une fatigue et une gêne mineures et une rougeur cutanée temporaire.

Source: Medgadget

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *