Volkswagen ne se limitera pas à des voitures autonomes avec une puissance de traitement standard. 

C’est ce qu’a annoncé cette semaine Herbert Diess, le PDG du Groupe  depuis 2018, lors d’un entretien avec le journal allemand Handelsblatt. 

En effet, VW a décidé de créer  ses propres puces haute performance pour les véhicules autonomes. 

l’objectif  est de trouver le meilleur matériel possible, a déclaré Diess – a l’image de Apple et Tesla, cette décision donnerait à VW une “compétence plus avantageuse” dans la définition de ses processeurs.

Le géant allemand ne construisait pas les puces lui-même, mais voulait détenir des brevets. La division des logiciels de la société, Cariad, par conséquent sera amenée à développer une expertise pertinente.

Une telle décision pourrait être la solution pour VW de devenir une marque plus agile et plus technophile. Tesla s’est appuyé sur le matériel NVIDIA standard pour les voitures précédentes, mais est passé à des puces personnalisées qui lui donnent plus de contrôle sur le développement de la conduite autonome complète et du pilote automatique. De même, beaucoup attribuent les avantages croissants en termes de performances d’Apple à la conception de ses processeurs en interne tel que la puce M1  – ainsi, ca lui permet de créer des processeurs qui correspondent exactement à sa stratégie produit idéale au lieu de façonner les téléphones et les ordinateurs autour de la feuille de route de la puce d’un autre fabricant.

Cependant, vous allez devoir patienter un peu puisque les voitures autonomes de la marque VW ne verront pas le jour avant 2025. S’il atteint son objectif, il pourrait détenir un avantage énorme sur ses concurrents qui se verront limités par la technologie préfabriquée.

Source: Engagenet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *